Break the walls

Thématique :

Le genre, les origines forment des cases souvent hermétiques, des étiquettes, desquelles il est difficile de se défaire. J’interroge ici notre perception des individus et la ténacité́ de ses préjuges. En soulignant les classements d’identités, ce projet questionne les valeurs de notre société́ et milite pour l’émancipation identitaire. Déconstruire les catégories, abattre les frontières et rétablir du collectif autour de l’humain sont au cœur de cette série de portraits.

Visuel :

J’ai conçu des compositions photographiques qui symbolisent la séparation des individus en fonction de leur genre et de leur origine ethnique, tout en les regroupant par le biais de fiches et de cases. Cette mise en scène photographique évoque l’esthétique des archives historiques, créant ainsi une atmosphère intemporelle qui souligne la continuité du délit facial à travers les époques, même au sein de nos sociétés démocratiques.

L’utilisation de la technique de transfert sur plexiglass a été délibérément choisie pour conférer un caractère authentique aux images, renforçant ainsi leur impact visuel.

Le choix de représenter les individus habillés de T-shirts blancs revêt une signification profonde à double sens. D’une part, il fait allusion à la métaphore des prisonniers, mettant en relief la manière dont nous sommes souvent prisonniers de notre propre image et des préjugés qui y sont associés. D’autre part, il symbolise l’unité entre toutes ces personnes, mettant en avant l’importance de l’unité dans la lutte contre la discrimination. Cette double signification offre une opportunité d’approfondir la complexité du sujet tout en incitant à la réflexion.

Share
Next Chez soi
2019 © Fabien Ruyssen